Chiang Rai, la porte du Triangle d’Or

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Cette fois-ci, c’est à Chiang Rai que nous avons posé nos sac à dos. Cette ville n’est pas à confondre avec sa voisine Chiang Mai.

Celle-ci est beaucoup plus petite et surtout plus calme. Elle propose également un night bazaar tous les soirs. Elle se situe dans la partie extrême nord du pays à seulement 65 km du Myanmar. C’est une des portes du Triangle d’Or, tristement célèbre pour son trafic d’opium désormais éradiqué.

La ville dispose de nombreux temples. Comme à notre habitude, nous en avons visité un bon paquet 😵. Voici la liste de ceux qui méritent le détour selon nous histoire de rendre l’article plus digeste.

Le Wat Phra Kaew aurait été touché par la foudre en 1434. Cet événement aurait mis à jour le bouddha d’émeraude qui était resté caché dans la pagode. Celui-ci n’est autre que celui actuellement au grand palais à Bangkok. C’est l’un des plus vénérés et celui-ci est en fait constitué de jade. Émeraude en thaïlandais signifie en fait « de couleur verte ». Une réplique est présente dans ce temple qui dispose également d’un musée. C’est un incontournable de Chiang Rai !

Non loin, le Wat Phra Sing est également agréable à visiter avec ses différents temples.

Le Wat Rong Suea Ten, plus connu sous « temple bleu » est à ne surtout pas manquer. Il est très récent puisqu’il a été achevé il y a quelques années. Son style, quoi que toujours dans le thème habituel, tranche radicalement avec ses couleurs vives et ses sculptures détaillées. Deux énormes dragons sont même là pour nous accueillir.

Le Wat Huay Pla Kang est aussi une des attractions phares. On ne peut pas le louper puisque sa statue de la déesse de la compassion (Guanyin) d’environ 50 m de hauteur se voit à des kilomètres à la ronde !

C’est en fait un complexe qui regroupe également une pagode de 9 étages accessible par un escalier protégé par des dragons. La vue d’en haut, après avoir repris son souffle et ses esprits, est assez sympathique comme récompense. Au centre de l’édifice, une déesse en bois habille parfaitement les lieux.

En contrebas, un temple de couleur blanche tout neuf nous attend pour notre 2ème visite. Celui-ci a un petit air du « fameux temple blanc » de la ville. La visite n’est pas désagréable. Le style est très épuré ce qui est assez rare.

Pour terminer notre découverte du site, nous nous rendrons au pied de la gigantesque déesse. On se sent tout petit et surtout fainéant à la vue de l’immense escalier permettant de s’en rapprocher. Nous ne tenterons pas l’expérience mais il est possible de prendre un ascenseur pour se rendre dans ses yeux et apprécier le panorama. C’est un coup à prendre la grosse tête ça… 😉

Nous reprenons la route desséchés et nous arrêterons faire une pause au parc Singha. Pour ceux qui connaissent mal la Thaïlande, c’est également une des 3 marques de bière les plus connues du pays avec la Chang et la Léo.

L’entreprise gère ce parc orné d’un lion doré monumental à l’entrée, emblème de la marque. Nous l’avons parcouru à scooter et celui-ci est très bien entretenu. Des plantations de thé font même partie du décor. Des pistes cyclables permettent aux visiteurs de pouvoir prendre l’air sans être dérangés par des véhicules.

Nous arrivons au clou du spectacle à savoir le Wat Rong Khun, plus connu sous le nom de « temple blanc ». Tout le monde vient d’ailleurs à Chiang Rai rien que pour lui. A notre arrivée, les parkings sont vides. On ne s’en étonne même plus…

C’est un édifice d’une blancheur éclatante et brillante car de nombreux petits miroirs le constituent également. À la base, c’est un vieux temple en ruine qu’un artiste à décidé de restaurer avec ses propres fonds pour rendre hommage à sa ville et au précédent roi Rama IX. Au delà du temple, c’est tout un complexe qui est ici en construction. L’année prévisionnelle de fin des travaux est 2070….

On accède à ce magnifique temple blanc par un petit pont en dessous duquel se trouve des mains tendues vers les ciel. À l’intérieur, les peintures nous interpellent avec la présence de Michael Jackson, Terminator, Harry Potter, Hello Kitty… Les tours en flamme du 11/09 sont également de la partie. C’est clairement l’œuvre d’un artiste effectivement 🤓. Non loin, un temple doré au milieu d’un lac accueille une galerie d’exposition des œuvres de l’artiste.

La tour de l’horloge de la ville mérite un petit détour, on est surpris au premier abord du côté un peu chargé de l’édifice. C’est un coup à avoir un accident au rond point ça ! On comprend tout de suite mieux quand on sait que cette œuvre est le fruit du même artiste qui a fait le temple blanc.

Au final, une bonne journée est suffisante pour visiter Chiang Rai par ses propres moyens à condition d’être véhiculé.

Notre périple dans le nord ne s’arrête pas là.  Nous partons faire une boucle à scooter à la découverte du Triangle d’Or dès le lendemain durant 3 jours ! On vous racontera ça…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :