Cuba

Cuba est un de ces pays qui nous fait voyager dans le temps… Cette île des Caraïbes a quelque chose d’anachronique fortement lié au blocus Américain et à son passé révolutionnaire. Nous y sommes allés en mai 2018.

Ce qui retient le plus notre attention dans la rue, c’est la coexistence des vieilles voitures américaines avec les vieilles Ladas de l’époque soviétique importées durant l’embargo des Etats Unis.

Ici, le temps semble s’être arrêté… Pas de Wifi, très peu d’hôtel hormis ceux gérés par le gouvernement, des « autoroutes » vides, un réseau de transport des plus sommaires, une architecture de l’époque coloniale et des slogans partout en faveur de la propagande Castriste.

En arrivant à Cuba, nous ne nous attendions pas à ce qu’il y ait autant de vieilles voitures américaines pensant que c’était surtout une attraction touristique. Bien au contraire, c’est un ballet incessant de Cadillac, Chevrolet, Dodge et bien d’autres pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. Cela laisse imaginer les kilométrages que peuvent avoir ces voitures qui ont pour la plupart changé de moteurs maintes fois.

Notre voyage sur place a duré 18 jours. Notre trajet a été le suivant :

  • La Havane
  • Vinalès
  • Cienfuegos
  • Trinidad
  • Santa Clara
  • Varadero

Les transports : Nous avons opté pour la solution la plus simple à savoir le bus. Il y a peu de compagnie qui desservent l’île dont la plus connue Viazul. Nous avions réservé tous nos billets à l’avance et n’avons pas regretté. Cela laisse certes moins de liberté mais lorsque nous avons vu que tous les bus étaient complets sur place et que de nombreux touristes moins « prévoyants » se retrouvaient sans solution, nous avons compris que nous avions fait le bon choix.

Les trajets sont assez longs et les bus ne sont pas de toute première jeunesse mais nous n’avons pas souffert des transports.

La Havane :

Capitale à taille humaine, La Havane est une ville très agréable. Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Se balader dans ses rues au doux son de Buena Vista Social Club est un régal.

Flâner le long du Malécon, écouter un groupe de musique en sirotant un mojito, faire un tour dans une vieille Américaine, prendre un bus pour aller sur une plage à proximité, découvrir la ville et ses trésors d’architecture, aller visiter un ancien fort, manger local, que demander de plus…

Pour se loger, C’est casa particular obligatoire (logement chez l’habitant) !

Facile à trouver, pratique, économique, typique et rarement de hic, nous n’avons pas été déçus ! Pour à peine 20 € la nuit, nous avions même eu une terrasse privative avec vue ! De nombreux sites permettent de trouver un logement du jour au lendemain.

Après il ne faut pas être regardant sur la déco car le style des années 60 – 70 peut ne pas plaire à tout le monde.

D’une manière générale, nos hôtes à Cuba étaient toujours sympathiques. Bien souvent, un petit déjeuner copieux est compris dans le prix.

Ça c’était la Havane ! Une ville que l’on garde dans son cœur et que l’on ne peut oublier…

Vinalès :

La vallée de Vinalès a tout pour plaire à 180 km / 4h de bus de la Havane !

Paysages grandioses garantis grâce aux Mogotes (buttes calcaires) et aux plantations de tabac ! L’occasion parfaite de découvrir comment s’organise la culture de cette plante et surtout de s’adonner au roulage de cigare.

Marcher pouvant être fatigant, nous avons opté pour une balade à cheval que nous recommandons vivement. La ville est très appréciable avec ses nombreux restaurants. Nous avions souhaité louer un scooter pour découvrir les environs mais cela s’est avéré plus complexe que prévu. Nous nous sommes donc rabattus sur le bus « touristique » qui sillonne dans les environs avec de nombreux arrêts disponibles dont des grottes dans lesquelles sont proposés des tours en bateaux (pas extraordinaire).

Cienfuegos :

Cienfuegos vaut le détour pour une journée. Son bord de mer est appréciable et son centre ville est très vivant.

Un petit air de vacances se dégage de cette destination. Il fait bon déjeuner en observant la population locale vaquer à ses occupations.

Trinidad :

Le gros coup de cœur de Cuba ! Comment résister aux charmes de cette bourgade… Une simple balade à pied vous fait découvrir ses trésors et sa simplicité. Rues pavées aux perspectives idéales, difficiles de ne pas exercer nos talents de photographes pour tenter de faire ressortir ses atouts (en oubliant pas les voitures..).

A quelques encablures, de somptueuses plages et parcs naturels permettant de nous rappeler que nous sommes dans les Caraïbes et que la culture de la canne à sucre faisait partie des « richesses » de la région autrefois mais aussi de son triste passé.

De nombreux restaurants et bars sympas jonchent la ville. Pas besoin de chercher le plus dur est de choisir où déguster une langouste ou un Havana !

Santa Clara :

Santa Clara est surtout connue par la fameuse bataille remportée par Ernesto Che Guevara qui demanda la rédition totale des troupes ennemies le 1er janvier 1959, une date très importante de la Révolution Cubaine.

C’est dans cette ville que se trouve le mausolée où reposent les restes du Che.

A vrai dire, nous n’avons pas eu une grande affinité pour cette ville pour laquelle la plupart des touristes y font une halte dans le cadre du « pèlerinage » du Che. Nous le savions à l’avance et n’y avons séjourné qu’une journée.

Varadeiro :

Nous ne voulions pas ajouter cette étape à notre circuit. Nous ne souhaitions pas gâcher et finir nos vacances en sac à dos par une destination prisée des aficionados des « all inclusive » mais cela n’engage que nous.

Varadeiro est une bande de sable aux plages paradisiaques sur laquelle une bonne épaisseur de bitume et de resorts a depuis des décennies remplacés la beauté des lieux.

Nous souhaitions initialement nous rendre à Cayo Santa Maria qui doit probablement être un peu moins surexploitée. Au final, nous avons passé 2 nuits là bas qui au final nous ont permis de nous reposer et de refaire connaissance avec le Wifi que nous avions oublié depuis 2 semaines. Il est cependant possible d’acheter des cartes de Data mais vue la queue aux guichets, nous nous étions dit que nous pouvions nous en passer.

Nous sommes par la suite retournés à la Havane pour finaliser nos vacances sur un de nos meilleurs souvenirs avec Trinidad.

Après ce périple, on ne peut qu’avec conviction vous conseiller ce voyage.

Nous avons beaucoup voyagé tous les deux et Cuba restera pour nous une de nos destinations favorites, du moins avant le tour du monde… Nous pourrons en juger plus tard !

Viva Cuba ! Hasta la victoria siempre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :