Vietnam

Pays aux saveurs colorés, le Vietnam reste un incontournable en Asie !

Ancienne colonie française ravagée ensuite par la guerre avec les USA, ce pays a su renaître de ses cendres tout en ayant gardé son indépendance.

Avec plus de 3 000 km de frontières maritimes, les climats sont variants et les paysages diversifiés. Un bon terrain de jeu pour faire un voyage riche en culture et en surprise.

Au Programme de nos 3 semaines et demie :

– île de Phu Quoc

– Ho Chi Minh (Saïgon)

– Hanoï

– Baie d’Along (croisière)

– Baie d’Along terrestre (Ninh Binh)

– Hué

– Hoi An

Un peu chargé mais au final assez équilibré et sans avoir à courir. Ceci est sans nul doute favorisé par notre choix d’avoir privilégié l’avion.

Le train reste évidemment le meilleur moyen de se mêler à la population local.

Phu Quoc :

Nous attendions beaucoup de cette destination décrit dans les guides comme une île paradisiaque.

Nous avons donc loué un scooter à notre arrivée pour y découvrir les alentours.

Il est très facile de prendre un 2 roues 125 cm3 comme dans tous les pays d’Asie sans nécessité de justifier d’un permis moto.

L’île est très praticable avec sa longueur de 50 km du nord au sud et sa largeur de 20 km. 

Cela fait tout de même une petite trotte car certaines routes se transforment en pistes dans certains cas.

Niveau hébergement, cela reste très acceptable sous réserve d’accepter de s’écarter un peu des zones touristiques. Quelques km en scooter valent bien de grosses économies.

Nous sommes restés 3 nuits et avons fait la connaissance dès le premier soir d’un français qui tenait un bar sur la plage. Ce fut notre lieu d’apéro pour tout le séjour.

Phu Quoc a certes des atouts. Pour les découvrir, il faut s’aventurer sur les pistes et aller à la rencontre des villages de pêcheurs (qui vivent certes du tourisme).

Expérience intéressante de se retrouver après 1 h de conduite dans la forêt atterrir dans ce lieu « plus ou moins » préservé.

Au delà de ça, Phu Quoc s’est avérée être la plus grosse déception de notre voyage. En réalité, cette île est malheureusement en pleine transition pour tendre vers le tourisme à l’asiatique. Nous entendons par là construction de resorts immenses sans charme à la sauce Eurodisney…

Impossible de se rendre aux plages qui sont désormais fermées, gardées ou tout simplement inaccessibles. Pour les dernières, on se retrouve en plein milieu de groupes de touristes chinois assoiffés de transats et de Coca Cola à la recherche de scooters de mers au beau milieu d’une plage sale aux eaux troubles à cause de la pollution.

Le désenchantement est total. Les photos des sites ne sont que mensongères. Fuyez et ne tentez pas d’aller vérifier par vous même.

Triste Phu Quoc… Tu avais pourtant tout… Il y a quelques années de cela sûrement.

Ho Chi Minh :

Anciennement connue sous le nom de Saïgon, Ho Chi Minh s’avère être une ville contrasté.

La circulation est ahurissante, les scooters se comptent par milliers dans les rues, traverser la route relève de l’exploit. Il nous a fallu de l’entrainement pour adopter sans trop de craintes la technique de la file indienne latérale pour rejoindre le trottoir opposé dans ce flot perpétuel.

Assez marquant comme expérience malgré le fait que nous n’étions pas novice en Asie.

L’architecture coloniale est sans surprise omniprésente, reliques du passé à l’exemple de la poste dont la verrière est le fruit de Gustave Eiffel.

Ici, on mange très bien et pour un coût plus que raisonnable.

Certains musées sont très intéressants pour découvrir l’histoire du Vietnam et de la guerre. On y « redécouvre » d’ailleurs que les USA n’ont pas utilisé que des méthodes très conventionnelles et éthiques pour tenter de ranger le peuple Vietnamiens dans les rangs.

Le Vietnam aura toujours résisté au prix de nombreuses pertes. A titre de comparaison, il y aura eu plus de bombes larguées là bas que durant toute la 2ème guerre mondiale…

De nombreux quartiers / marchés sont cependant très sympathiques et permettent de profiter pleinement de la ville.

Hanoï :

Hanoï est la capitale du Vietnam. Celle-ci est issue d’un mélange d’origine chinoise et française. À taille humaine, elle se visite sans trop de problème à pied. Ses marchés, ses ruelles étroites en centre ville et sa promenade autour du lac en font un lieu agréable.

Pas forcément de gros coup de cœur ici mais nous avons passé de bons moments.

Baie d’Along :

Après avoir pris l’avion de Phu Quoc à Haiphong, nous avons tant bien que mal réussi à rejoindre en bus la ville d’Along.

Nous avions une journée à tuer et avons décidé faire un parc d’attraction.

Expérience hors du commun ! Arrivée le matin, nous devions être moins d’une centaine dans le parc. En moins de 4h, nous avons pu faire l’ensemble des attractions qui comptent pourtant grands huit et bien d’autres manèges à sensations.

Le personnel était aux petits soins et démarrait chacun des manèges à notre arrivée faute de postulants… Nous avons bien rigolé et en avant bien profiter en grand dam d’Alexane qui n’est pas une grande fan des sensations fortes et qui a eu la « chance » de tester toutes les attractions du parc (parfois sous la contrainte…).

Le lendemain, direction la baie d’Halong ! Nous sommes d’ordinaire plus que très raisonnables sur les hôtels. Nous n’avons pas pour habitude de loger dans des 4 * loin de là !

Mais cette fois-ci, nous nous sommes accordés une nuit sur un des bateaux qui s’est avéré être un des plus beaux de la baie pour un prix restant « raisonnable ».

Au programme, croisière de 2 jours, tour en canoë, visite de grottes, ascension d’un viewpoint et farniente sur le bateau même si le soleil n’était pas totalement au rendez vous.

Ce fut très appréciable même s’il faut reconnaître que le nombre de bateaux dans la baie est plus que conséquent. Nous étions pourtant en période très creuse alors nous n’imaginons pas ce que cela peut donner en haute saison…

Ni déçu ni euphorique, la baie d’Along reste un lieu à voir dans sa vie. Le fait d’attendre beaucoup d’une destination génère bien souvent de la frustration. Réaction normale quand on se base sur un paysage de carte postale convoité par des millions de touristes. Nous le savions et n’étions donc pas surpris.

Baie d’Along terrestre :

C’est le nom que l’on donne à la région de Ninh Binh. La particularité du lieu réside en la présence de somptueux pics karstiques entourés de rizières alimentées par un réseau de petits canaux.

Ici, retour à la nature et fini les embouteillages. Nous avons séjourné dans la petite ville de Tam Coc au sein d’un logement niché dans les rizières.

Les environs peuvent se découvrir de différentes manières. La première après midi, nous avions loué des vélos dans notre guesthouse que nous avons rendu le soir même compte tenu de leur état médiocre et plus particulièrement à cause des selles dures comme du béton.

Notre choix s’est donc orienté vers une location de scooter. Quel bonheur de rouler sur ces petites routes au beau milieu des agriculteurs en plein travail dans les rizières.

Les paysages sont somptueux et de nombreux points d’intérêts sont à découvrir. On peut citer entre autre :

L’ascension du Hang Mua (dragon qui dort) en haut duquel on découvre un panorama indescriptible sur la vallée. L’ascension est un peu rude mais vaut le détour.

– Une virée en barque à Tam Coc et/ou Trang An et/ou Van Long (nous avons fait les 3). Les rameuses ont la particularité de manier les rames à l’aide de leur pieds et d’être courageuse. N’étant pas en haute saison, nous étions quasiment seuls au beau milieu de ces petits canyons. Féerique !

– Boire un verre en regardant le coucher de soleil sans se soucier de rien…

C’est sans conteste et sans ambiguïté notre destination préférée du Vietnam.

De Hué à Hoi An :

Nous avons rejoint la ville de Hué en bus à partir de Hanoï. Cette ville, autrefois la capitale, est principalement connue pour sa cité impériale et pour ses tombeaux de rois.

On accède à la citadelle en traversant des douves, de beaux jardins et des remparts. La zone est assez étendue mais peut se faire à pieds. On y découvre à l’intérieur une multitude de temples. Une visite incontournable de la ville même si pour nous, elle ne figure pas dans nos immanquables du Vietnam.

Un peu en dehors de la ville, nous sommes allés visiter 3 des 7 mausolées des rois de la dynastie Nguyen. Pour se faire, nous avons loué un scooter à la journée. Pas toujours facile de se faufiler dans le trafic mais on s’en sort toujours… Pas un grand mérite non plus, Hué est bien plus calme qu’Ho Chi Minh de ce point de vue là.

Nous avons retenu au programme le mausolée du roi Ming Mang, le tombeau du roi Tu Duc et le tombeau du roi Khai Dinh. Les plus connus et selon les guides les plus beaux. Voici quelques photos sommes toutes tristes en raison de la météo qui n’était pas à notre avantage.

Visites très agréables entrecoupées de balades en scooter en toute liberté. Que demander de plus à part une petite bière et un bon resto, ce que nous avons fait en rentrant sur Hué. Il fallait prendre aussi des forces pour notre périple du lendemain !

Nous avions vu que Family Rider proposait de rejoindre Hué à Hoi An en moto. Nous avons trouvé cette solution géniale car elle permet de transformer une journée de transport en aventure et découvertes. Le principe est simple. On confie nos sacs à dos à une personne voyageant en voiture et on enfourche la moto derrière nos pilotes. Il est aussi possible pour les motards de conduire les bolides.

Nous avions été surpris par tous les bons avis sur internet et avions donc aussi réservé. Nous n’avons pas été déçu de notre journée malgré une météo capricieuse ! Tout était au top ! Les pilotes sont chevronnés et sincèrement aux petits soins pour nous. La journée est très bien rythmée avec des pauses régulières et le repas est succulent. Le pick-up et le drop-of à l’hôtel est très appréciable. Pour faire simple, ce fut une excellente expérience que je conseille à tout le monde. Malgré la pluie (bon beaucoup de pluie), nous sommes ressortis au sec car ils fournissent des équipements de pluie adaptés d’une certaine classe comme vous pourrez le juger…

On découvre des rizières, une cascade, un village de pêcheur, le pont de Danang en forme de Dragon et Marble mountains.

Ces dernières sont un groupe de cinq collines de marbre et de calcaire situées au sud de Da Nang. Il était appréciable de sillonner d’une à l’autre à la découverte des grottes transformées en lieu de culte. Assez touristique (on peut y accéder en ascenseur c’est pour dire), nous n’avons pas été déçus de cette petite et dernière pause à moto avant de rejoindre Hoi An.

Merci à Family rider pour cette journée mémorable que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Hoi An :

On avait entendu beaucoup de bien de Hoi An et nous n’avons pas été déçu. Cette petite ville, centrée principalement sur le tourisme, déborde de charmes.

Ses petites maisons colorées aux influences diverses s’habillent de lampions à la nuit tombée pour le plus grand bonheur des yeux.

Il se dégage du lieu une petite ambiance vénitienne avec tous ces nombreux ponts et canaux. On tombe par hasard de ci de là sur des temples ne faisant qu’égayer la journée. On termine sa journée au night Market à la recherche d’un bon petit resto. Bref les journées sont dures là bas et le pire est que chaque journée se ressemble.

Vous l’aurez compris, Hoï An reste l’un de nos meilleurs souvenirs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :