4 jours à Chiang Mai, la rose du nord

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Après avoir bien vadrouillé dans le sud et le centre de la Thaïlande, direction le nord avec comme point de départ Chiang Mai.

C’est une ancienne capitale qui a comme particularité d’avoir un centre ville de forme carrée entouré de douves. Ils subsistent encore quelques fortifications en briques comme symbole de sa grandeur du passé.

Celle que l’on surnomme la « rose du nord » est la 2ème plus grande ville du pays. Pourtant, les transports en commun sont inexistants. Le seul moyen de se déplacer en ville est d’utiliser les songthaew (taxi collectif). Ici, on est loin du vacarme et des klaxons de Bangkok. De nombreuses ruelles calmes sillonnent la ville et ses 300 temples. La majorité des petits commerces est joliment décorée renforçant le sentiment de bien être et de sérénité.

Chiang Mai regorge d’activités. De nombreux tours à la journée sont d’ordinaire possibles mais comme d’habitude, toutes les agences sont fermées. Cela ne nous dérange pas car nous ne sommes toujours pas intéressés par aller observer des femmes girafes, faire des ballades à dos d’éléphants ou assister à des spectacles de singes savants… Nous préférons louer un scooter et être libres de faire ce que bon nous semble.

Nous aurons passé 4 journées à sillonner la ville et ses alentours. On retrouve ci-dessous le programme détaillé.

1er jour : visite du centre ville historique

Le centre de la ville intra-muros forme un carré de 1,7 km de côté. C’est donc tout à fait faisable à pied. Au programme, pour changer, des temples… Les 4 plus réputés sont les suivants :

Le Wat Chiang Mai, l’un des plus anciens, reste un temple assez petit comparé aux autres mais il règne ici une ambiance paisible.

Le Wat Phra Singh est un temple spirituellement important dans la ville. Sa visite est donc inmanquable. A l’intérieur, on tombe nez à nez avec des statues de moines plus vrai que nature. C’est assez glaçant !

Le Wat Chedi Luang est le temple le plus intéressant au niveau historique. Avec son stupa en ruine du 14ème siècle, il a encore vive allure.

Le Wat Jedlin est également un lieu plein de sérénité où l’on peut retrouver à l’arrière une mare pleine de fleurs de lotus avec un pont en bambou.

Un vif passage devant le monument des 3 rois, les fondateurs de la ville, puis nous nous sommes allés voir d’anciennes prisonnières.

Il est réputé que celles-ci font de très bons massages. Cela rentre dans le cadre de leur réinsertion afin de pouvoir revenir à une vie normale et gagner un peu d’argent. Je suis sorti moins ravi qu’Alexane car j’ai sûrement dû avoir affaire à une reclus de justice toute fraîche 😀

En ce dimanche soir, la soirée était toute trouvée : le « Sunday night market ». D’ordinaire bondé, il était très agréable de cheminer le long des stands, parfois même installés au sein même des temples. Nous n’achèterons rien comme d’habitude…

2ème jour : l’est de Chiang Mai

Pour ce second jour, cap à l’est de la vieille ville. Nous passerons devant deux jolis temples. Et oui ils sont partout !

Le Wat Mahaman sort un peu du commun. Son manque d’entretien extérieur lui apporte finalement beaucoup de cachet.

Le Wat Bupparam est également assez connu. On est accueilli dans le jardin par une petite statue de Donald Duck… Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre les raisons, surtout en Thaïlande… Une fois de plus, aucun frais d’entrée nous a été demandé. Il serait en effet peu rentable de mettre une personne au guichet pour vendre 4 tickets dans la journée. Les femmes devraient d’ailleurs payer moins cher que les hommes sachant qu’elles n’ont pas accès partout 😉 Ce temple est assez joli et vaut le détour.

En poursuivant notre chemin, nous arrivons au Warorot Market. C’est un immense marché couvert comme il en existe partout. Cela vaut un coup d’œil. On peut trouver de tout ici.

En longeant le Ping, le fleuve de Chiang Mai, nous passerons le long du marché aux fleurs. C’est un sacré business dans le pays, notamment grâce au bouddhisme et aux offrandes des fidèles. Les odeurs sont plus agréables que celles des boucheries et poissonneries en plein air traversées 100 m auparavant. Alexane était étrangement moins réceptive…🤔

La ville est également connue pour son Night Bazar. C’est un haut lieu du tourisme où de nombreuses échoppes cohabitent avec une multitude de stands de street food. Malheureusement, il n’était que l’ombre de lui-même en cette période spéciale. La quasi totalité des commerces était fermée lors de notre passage, même le Macdonald c’est pour dire…

Nous irons également faire un tour dans un grand centre commercial histoire de nous occuper.

Ce sera l’occasion de nous prendre une amende pour « permis de conduire international non en règle ». En effet, titulaire d’un permis B français depuis 20 ans, la case moto 125 cc est cochée. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et les préfectures refusent de l’ajouter sur les permis internationaux. Il faut être titulaire d’un permis moto.

Chiang Mai est réputée pour ses barrages de police dont la seule utilité est de soutirer de l’argent aux touristes. Ne faisant pas trop recette en ce moment, nous n’avons pas mis longtemps à être repérés. L’amende officielle est de 30 €, que le policier nous propose en bakchich à 15 € et que je négocie au final à 11 €…

Cette journée peu chargée nous a permis de rentrer tôt à l’hôtel pour nous reposer la panse en vue de notre restaurant de ce soir. Nous fêtons l’anniversaire d’Alexane et il fallait donc mettre les petits plats dans les grands. J’ai donc tout naturellement réservé la meilleure pizzeria de la ville pour nous seuls. Facile avec le covid car nous sommes toujours seuls…

Il faut savoir que les thaïlandais mangent très tôt le soir à partir de 17h30. De nombreux restaurants ferment même à 19h

Nous rentrons donc comme à notre habitude tôt afin de pouvoir préparer une boucle que nous comptons faire prochainement en scooter pendant une semaine.

3ème jour : la colline de Doi Suthep

La colline de Doi Suthep est un incontournable. Sur la route, on prend très vite de la hauteur en avalant les innombrables lacets. De nombreuses activités sont disséminées tout au long du chemin à commencer par le zoo et des cascades que nous ne feront pas. Il y a de quoi occuper une bonne journée.

Mais avant d’arriver au pied de la colline, encore un barrage de police avec à nouveau le même scénario bien rodé du tampon manquant. Un peu fatigué du sketch, je négocierai cette fois-ci l’amende à 8,5 € en râlant.

Pour nous remettre de nos émotions, rien de mieux que d’aller nous ressourcer au Wat Pha Lat. Ce temple est très joli, pas trop touristiques et bien entretenu. Une petite cascade rend ce lieu paisible et on peut avoir une belle vue sur la ville.

Lors de l’ascension, de nombreux viewpoints permettent d’avoir une vue d’ensemble de la ville où l’on perçoit le centre ville de forme carrée.

Nous arrivons après bien 15 km de montée au Wat Phrathat Doi Suthep. C’est l’attraction phare et un des plus beaux temples de la ville. Il est vrai qu’il ne laisse pas indifférent. Le lieu est très calme, nous sommes les seuls occidentaux une fois de plus.

Nous passerons rapidement au panorama de Ban Bhubing dans les nuages pour voir ses ruelles aux parapluies et aux lampions. Cela vaut un petit coup d’œil effectivement.

Nous arriverons enfin au dernier stop de notre ascension au village Hmong. Celui-ci n’a rien de typique et est un piège à touristes avec ses centaines de petites échoppes vendant des produits chinois. Nous ne sommes pas montés ici pour cela mais pour aller voir un petit jardin botanique que les locaux entretiennent particulièrement bien comme vous pouvez le constater.

Avant de redescendre, nous avons bu un verre au pied d’une supérette qui avait une petite table. Nous avons passé là un super moment à regarder les parents amenant leurs enfants acheter un goûter à la sortie de l’école.

De retour en ville, nous avons fait un petit crochet au village artisanal de Baan Kang Wat. C’est un lieu intéressant qui mérite de s’y arrêter si l’on est dans le coin. L’endroit est un peu baba cool mais les produits ne sont pas incroyables.

4ème jour : Le nord est de Chiang Mai

Pour ce dernier jour de visite, cap vers le nord ouest de la ville avec 70 km au programme. Nous ferons une petite halte au lac de Huay Tueng Tao.

Celui-ci est prisé des locaux surtout le week end. Ils viennent en masse pour réserver des petites cabanes en bambou surplombant l’eau et s’adonner à leur passe temps favori : grignoter du poulet et boire des bières.

Pour la petite histoire, les thaïlandais mangent toute la journée. Il n’est pas rare de voir des restaurants bondés en plein milieu de la journée. Quant aux stands de street food, ils vendent tous des saucisses de poulet de toute forme, couleur ou taille qu’ils s’arrachent ! Le truc le plus dingue, c’est que ces « petites saucisses plastiques », comme nous les appelons, sont bien souvent stockées à l’air libre pendant des jours et des jours sous une température supérieur à 30° 🙄. Je n’ose même pas imaginer ce qu’elles contiennent pour être aussi résistante. Nous n’avons jamais eu le cran de succomber à ces mets semblent-ils délicieux 😋 !

Une autre particularité de ce parc s’avère être la rizière factice autour de laquelle on retrouve des animaux et des gentils monstres en paille. Cela est assez bien fait pour le plus grand bonheur des enfants et surtout des thaïlandaises qui peuvent satisfaire leur soif de selfies.

Pour couper un peu la route, une halte au Wat Dara Phirom Palace est la bienvenue. Ce site est en fait un ensemble de temples qui sont magnifiques. Tout est fait avec goût et les bâtiments sont en harmonie. Il mériterait d’être plus connu mais son éloignement de Chiang Mai doit en être la raison.

Histoire de ne pas trop s’empater, nous décidons d’aller faire une petite randonnée à Mae Sae qui permet de pouvoir admirer pas moins de 10 cascades en longeant une rivière. Au final, le sentier est assez sportif et prend aller retour une bonne heure et demi. L’eau est un peu marron en raison des pluies des derniers jours. Il est d’ordinaire possible de se baigner.

À certains endroits, la nature a repris ses droits et nous impose de franchir des obstacles dangereux 😂.

Nous terminerons par la visite du jardin botanique de la Reine Sirikit. Celui-ci permet principalement de faire 3 attractions. Il est tellement grand qu’il faut être véhiculé pour visiter les 1 000 hectares qui le constituent. C’est un vrai petit paradis pour les amateurs de nature.

La première consiste à cheminer sur une passerelle situéE au niveau de la canopée. D’une longueur d’environ 800 m, elle permet de mieux pouvoir observer les oiseaux et la nature. L’attraction est sympathique quoi qu’un peu démesurée par rapport aux choses à voir.

Nous visitons ensuite des serres dans lesquelles des collections variées de parterres de plantes sont assez bien mis en avant. Je me suis vu passionné par celle dans laquelle se trouvait les plantes carnivores. Il est assez rare de pouvoir les observer. Il y en avait d’ailleurs une qui semblait se régaler de fourmis rouges.

Les autres contiennent toutes sortes de variétés de plantes. Des bégonias, en passant par les lotus et les cactus, on ne sait plus où donner de la tête.

La 3ème attraction est une espèce de musée d’histoire naturelle peu intéressant. Nous l’avons parcouru en moins de 5 min montre en main.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêterons pour boire un verre au bord de la rivière dans l’un des innombrables bars qui mettent à disposition des tables posées sur des nattes en bambou.

Il faut bien prendre des forces avant d’aller affronter le trafic du soir de Chiang Mai ! 🚦🚗🚓🚕

Prochaine étape : La boucle de Mae Hong Son et ses 2 000 virages en scooter 😨😵

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :