La région de Chiang Rai

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Ca y est, nous sommes à Chiang Rai, tout au nord de la Thaïlande. Mais, il y a encore plusieurs choses à visiter encore plus au nord. Deux solutions s’offraient à nous : faire les allers retours tous les jours ou faire une boucle en scooter de 270 km sur 3 jours. Devinez laquelle nous avons choisie ? La boucle en scooter.  Vous pensiez, comme moi, que la boucle de Chiang Mai serait la dernière. Eh bien non, Vincent a encore réussi à me convaincre ! J’espère qu’à notre retour sur Paris, il ne m’emmènera pas faire des boucles en scooter sur le périph’ !

C’est parti, on refait nos sacs, on fait le plein d’essence, on met nos casques et on enfourche le scooter. Voici la carte de notre trajet :

Jour 1 : Chiang Rai – Mae Salong (80 km)

Nous commençons la journée par le musée de Baandam, encore appelé « la Black House ». Ce musée est une création de l’artiste Thawan Duchanee où le noir est omniprésent. Ce lieu est à la fois un musée, une maison et un atelier. Il comprend une quarantaine de structures : maisons traditionnelles, chalets, cabanes ou encore maisons en pierre blanche. A l’intérieur, on retrouve des peintures, des sculptures, des peaux de serpents et d’ours, des meubles en bois massifs… Cet ensemble très hétéroclite dérange un peu mais c’est ce qui fait son originalité. Une visite à faire absolument !

La ville de Mae Salong est connue pour ses plantations de thé. Plus on avance vers notre destination, plus on en croise. Nous nous arrêtons tout d’abord à la plantation de Chuifong. Celle-ci est une des plus grandes et des plus connues de Chiang Rai. En effet, plein de visiteurs thaïs s’y sont arrêtés. On descend de notre scooter pour apprécier la vue et on repart. Il y a trop de monde pour déguster un thé !

Sur la route, on apprécie les innombrables jolies vues. Les plantations de thé ont remplacé les rizières. Tout est vert ! Nous arrivons à notre hôtel, déposons nos sacs et repartons directement pour visiter la ville de Mae Salong.

Cette ville, située dans le fameux Triangle d’Or, a été créée par un régiment de chinois, qui a fui le communisme. Ils ont eu beaucoup de mal à s’intégrer à la population thaïlandaise et se sont lancés dans la culture de l’opium dans les années 70. Vers le milieu des années 80, les autorités les ont accompagnés pour stopper cette production. Ils se sont orientés vers le thé ! Bien meilleur pour la santé !

Tout d’abord, nous allons au temple de Wat Santikhirit. La visite n’a rien d’exceptionnelle mais les viewpoints sont jolis.

Puis nous partons à la découverte des plantations de thé. Nous nous arrêtons à celle de Wang Put Tan pour déguster le fameux breuvage. Installés à une petite table surplombant les plantations, nous pouvons observer le paysage. Les champs sont très bien entretenus et cela donne envie de s’y balader.

Nous partons découvrir ensuite les plantations 101. On se permet de se promener à l’intérieur des champs et d’apprécier le travail effectué par les ouvriers. En effet, tout est bien entretenu et bien organisé ! Quel travail de titan ! Ils sont bien courageux d’effectuer ces taches éreintantes en plein soleil.

Pour rentrer à l’hôtel, on décide de prendre une route secondaire. On n’a pas regretté une seule seconde ! Traverser les villages et croiser les locaux fait partie des choses que l’on adore en Thaïlande. Les enfants nous tapent dans la main et disent « hello », les plus vieux nous lèvent la main et nous sourient. Et Vincent est aux anges… les paysages sont tellement magnifiques qu’il ne sait plus où prendre des photos ! Il aura beaucoup de tri à faire ensuite !

Jour 2 : de Mae Salong au Triangle d’Or (110 km)

Nous nous rendons tout d’abord à Doi Tung qui est une montagne connue du nord de la Thaïlande. Là bas, il y a 4 attractions : la Royal Villa, le Mae Fah Luang Garden, le Hall of Inspiration et l’Arboretum. Attention, ici ça ne blague pas ! On nous précise au moins trois fois, qu’il faut faire les visites dans l’ordre.

On commence donc par la Royal Villa. Cette résidence est l’ancienne maison de vacances de la Princesse Mère Srinagarindra, qui n’est autre que la grand mère du roi actuel. Celle-ci a construit sa maison avec ses propres fonds afin de développer la région et encourager les populations à abandonner la culture de l’opium. La villa est un mélange d’architecture suisse et Lanna, typique de la région. Nous avons un audio guide pour effectuer la visite, ce qui nous permet de mieux connaître la Princesse Mère et ses bonnes actions.

Ensuite, on se dirige vers le Mae Fah Luang Garden. La princesse a demandé à installer ce jardin afin que les villageois, qui ne peuvent pas partir en vacances, puissent profiter de jolies fleurs. C’est superbe ! Très coloré, bien entretenu et propice aux selfies des thaïlandais ! La balade est agréable.

Le Hall of Inspiration est la troisième activité. Je ne sais pas pourquoi, mais nous étions seuls dans ce musée… les thaïlandais préfèrent se balader dans le jardin on dirait ! Durant cette visite, on apprend à mieux connaitre la Princesse Mère et sa famille ainsi que l’abandon de la culture de l’opium.

Quelques kilomètres plus loin se trouve un viewpoint avec le temple Wat Phra That Doi Tung. Après une mini randonnée assez fatigante, nous arrivons au viewpoint qui ne casse pas trois pattes à un canard… il y a trop de brouillard.

A 10km de là se trouve l‘Arboretum. Une balade s’impose dans ce joli jardin (eh oui, c’est la 4ème attraction dans le pass). J’avoue que nous commencions à fatiguer un peu… cela nous a achevé !

A ce moment là, nous sommes à quelques mètres de la frontière avec le Myanmar. Nous nous arrêtons à un poste de frontière, c’est fou de se dire que de l’autre côté du grillage, c’est un autre pays ! Puis on longe la frontière sur la crête de la montagne durant 15 km. Les paysages sont magnifiques et Vincent gère bien la conduite. On s’arrête boire un thé thaï dans un joli village afin de reprendre du poil de la bête car il nous reste encore un peu de route.

Avant de rejoindre notre hôtel, on s’arrête dans la ville de Mae Sai, qui possède un des postes frontaliers avec le Myanmar les plus importants. Bien évidemment, celui ci est fermé… merci le covid !!

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à l’hôtel qui se situe en plein milieu du Triangle d’Or. Habituellement l’endroit est bondé de touristes, mais là, c’est le désert…

Jour 3 : du Triangle d’Or à Chiang Rai (80 km)

Nous nous étions réservé le Triangle d’Or à visiter pour le 3 ème jour car nous n’avions pas grand chose à faire. Ce lieu est sans doute une des attractions majeures de la région de Chiang Rai. C’est à cet endroit que se rencontrent les frontières de la Thaïlande, du Laos et du Myanmar.

Les thaïlandais ont construit un parc avec un temple, plusieurs bouddhas et une esplanade. Lorsqu’on est sur celle-ci, face au Mékong, on peut voir à gauche le Myanmar et de l’autre côté de la rive, le Laos.

Impressionnant ! Le Triangle d’Or n’est pas qu’un repère géographique. C’était autrefois un grand carrefour pour la production de l’opium, ce qui facilitait les échanges du fameux or noir, nom donné à l’époque.

Nous avons visité le musée de l’opium, qui se trouve à quelques mètres. Bien qu’un peu ancien, il nous a éclairés sur cette drogue que nous connaissions peu et sur les usages qu’en faisaient les locaux.

Pour changer d’ambiance, on va visiter un temple : le Wat Phra That Pukhao. ça vous manquait, n’est ce pas ? Ce temple, supposé être le plus vieux temple de Thaïlande, a été construit soi-disant au 8ème siècle (certains disent que c’est au 14ème siècle…). Sa visite se mérite, en effet, il faut encore monter des marches. Les ruines de l’ancien temple sont intéressantes à visiter mais il vaut mieux s’attarder sur la vue du Triangle d’Or. A cette hauteur, on voit très bien les trois pays !

Sur la route du retour, on visite le Wat Phra That Ngao. Ce temple est constitué de plusieurs édifices, tout de doré vêtu ! Balade agréable mais je crois qu’on sature un peu des temples. Nous y sommes moins sensibles…

50 km plus loin, nous arrivons à Chiang Rai ! La boucle est bouclée et on revient en un seul morceau. On en a encore vu des choses et on ne s’attendait pas à voir d’aussi beaux paysages…

Pour nos derniers jours en Thaïlande, nous avons décidé de retourner sur les îles… Je crois que le soleil, la plage et les palmiers nous manquent un peu. Retour quelques jours à Koh Samui, puis Koh Tao pour retourner plonger et enfin Bangkok avant de rentrer à Paris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :