Les célèbres temples d’Ayutthaya

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Après Kanchanaburi et son train de la mort, place à Ayutthaya et ses innombrables temples.

Au premier abord, on est tout de suite surpris par la forme des « frog tuk tuk » appelé ainsi en raison de leur similarité avec une tête de grenouille. Ces derniers sont d’une inspiration japonaise.

La ville se situe à 80 km au nord de Bangkok. C’est l’ancienne capitale qui comptait parmi les plus grandes cités du monde aux 17 et 18ème siècles.

La ville fut cependant attaquée et détruite en 1767 par l’armée birmane. Elle ne fut jamais reconstruite et ses ruines constituent aujourd’hui un vaste site archéologique.

On y dénombre pas moins de 400 temples. C’est cette richesse culturelle qui fait d’Ayutthaya « un incontournable » lors d’un voyage en Thaïlande.

Nous connaissions déjà tous deux cette destination inscrite au patrimoine de l’UNESCO. Mais, étant donné que notre planning n’était pas très chargé, on s’est dit qu’une 2ème visite ne nous ferait pas de mal. Autrement dit, faut bien qu’on s’occupe… et on commence à être des experts après ceux d’Angkor au Cambodge et de Bagan au Myanmar !

Nous comptons visiter à notre rythme pendant 2 jours et Alexane aura bien sûr le droit à un planning bien chargé 😁 !!

En voici la preuve en image avec notre appli Polarsteps qui nous suit en temps réel !

Arrivés un samedi après midi, il nous semblait dommage de visiter les principaux temples un dimanche où l’affluence des locaux est importante.

Premier jour :

Nous avons donc privilégié pour notre premier jour de visiter des temples moins fréquentés en périphérie de la ville.

Nous attaquons par un des temples les plus connus à savoir le Wat Chaiwatthanaram. Sa construction en 1630 a tout de même duré plus de 20 ans ! Il faut savoir qu’à l’époque, tous les monuments étaient entièrement revêtus de plâtre blanc et décorés de nombreux motifs. Avec le temps, celui-ci n’a pas tenu laissant apparaître les briques de couleurs rouges juste en dessous.

Quelques kilomètres plus loin, nous découvrons le Wat Phukhao Thong tout de blanc vêtu. On se regarde tous les deux en se posant la question « tu veux monter ? ». Notre réponse étant étonnamment la même, nous repartirons sans même y laisser une goutte de sueur.

J’avais repéré pour la suite un petit temple peu fréquenté qui possède une porte sur laquelle la nature a repris ses droits. Le Wat Phra Ngam a tenu ses promesses même si Alexane a failli y laisser un mollet en scooter à cause d’un chien errant. C’est vraiment un problème en Thaïlande et il faut être très vigilant.

Une petit bouddha allongé ne faisant pas de mal, nous ferons donc une halte au wat Sam Wihan.

Nous en profiterons pour nous reposer un peu, profiter des lieux et regarder la carte.

Il y a tellement de temples ici qu’on ne sait plus où donner de la tête….

Nous irons visiter le Wat Maheyong, inclus dans le pass « tourist ». Pas extraordinaire au regard des autres… Nous passerons notre chemin en passant devant des thaïlandais euphoriques en pleine balade à dos d’éléphants…🙄

Direction le Wat yai chai Mongkhon qui est l’un des plus beaux temples de la ville. On y trouve également un beau bouddha couché. Lors de notre venue, il était revêtu d’une grande toge jaune lui donnant un air majestueux.

Nous finirons la journée par le Wat Phanan Choeng dans lequel on peut admirer un énorme bouddha d’environ 20 m de haut.

Nous aurons passé 4 à 5 heures à visiter ce qui est déjà pas mal avec la chaleur ! Et puis au bout d’un moment, la satiété de bouddhas se fait ressentir.

Deuxième jour :

11h30 sonnera le départ de notre journée. Aujourd’hui, nous passerons en revue les temples au cœur de la vieille ville. Notre choix d’éviter la foule du weekend a clairement été payant puisque nous étions quasi seuls. Un peu comme d’habitude quoi…

Le bouddha couché du Wat Lokkayasutha est célèbre. Avec ses 37 m de long et ses orteils qui ont tous la même longueur, comment ne pas passer inaperçu 😲 ! Juste derrière un joli temple entouré d’eau est agréable pour une petite balade. Le fait d’être en saison des pluies, même si nous passons au travers des gouttes depuis plusieurs mois, rend la cité encore plus belle avec son herbe bien verte !

Le temple Wihan Phra Mongkhon Bophit, en libre accès, possède un des plus grands bouddhas en bronze de Thaïlande. De nombreuses têtes ornes ses alentours. Les locaux viennent prier en leur faisant des offrandes de feuilles d’or qu’ils viennent coller dessus.

Juste en face de celui-ci se trouve le site le plus beau d’Ayutthaya, le Wat Phra Si Sanphet. Les trois chedis en forme de bols retournés ornés d’une flèche sont majestueux. On se sent tout petit au milieu d’un tel site.

Nous enchaînerons avec le site le plus réputé à savoir le Wat Maha That. C’est dans les jardins de ce temple que l’on peut admirer la tête de bouddha prisonnière des racines d’un arbre. C’est d’ailleurs plus ou moins l’emblème d’Ayutthaya puisque l’objet le plus photographié. Le site ne nous laissera pas de marbre non plus.

Le Wat Ratchaburana non loin est également un incontournable. Son prang, édifice vertical de forme arrondi, a particulièrement bien été restauré. Il est d’ailleurs possible de le visiter si l’on a pas peur des chauve souris qui y ont élues domicile.

Nous finirons tranquillement notre journée avec le Wat Phra Ram pour nous seuls d’ailleurs. Néanmoins, après la dose de temples que nous nous étions injectée en deux jours, nous n’étions plus à même de juger de sa beauté surtout qu’il ressemblait au temple précédent.

Visiter Ayutthaya en prenant son temps fut très agréable. Cela permet de faire des journées moins chargées et donc d’en apprécier d’autant plus les lieux. Néanmoins, une visite à la journée peut être suffisante depuis Bangkok en ciblant les sites les plus réputés.

Pour ceux qui souhaiteraient visiter cette ville, voici un plan des sites présentés dans cet article.

En bleu : Les sites incontournables inclus dans le Pass (sauf celui à l’est).

En vert : Les sites gratuits à faire en complément.

En violet : Les sites payants à ne pas négliger car très sympas.

Pour changer d’air et des temples, direction Pak Chong à 2 h de train en vue d’aller visiter le parc national de Khao Yai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :