Le « island hopping » en mer d’Andaman

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Dans cet article, vous allez découvrir l’activité que l’on a préféré durant nos trois semaines en mer d’Andaman : le island hopping. Mais qu’est ce donc ? Il s’agit de réserver un bateau et de partir faire le tour des îles avoisinantes. Nous en avons fait trois (voir carte ci-dessous) et ce fut génial : des paysages magnifiques, une mer bien bleue et des rencontres sympathiques. Bonne lecture !

1 – Parc national de Tham Bok Kharani :

Pour cette première journée de « Island hopping » nous avons décidé d’aller visiter les îles à proximité de Koh Yao Noï. Celles-ci font partie du parc national de Tham Bok Kharani. Nous avons fait appel aux services d’une famille locale qui organise des tours. En l’absence de touriste, nous avons eu la chance de d’avoir notre longtail boat privé.

D’un jour à l’autre, la météo a du mal à être fiable. Nous aurions dû avoir beau temps mais finalement, c’est sous la pluie que nous rejoignons en scooter notre capitaine. Nous n’avons pas été trop déçus car au final, le temps était acceptable mais très nuageux.

Après un petit café avec la famille, un longtail boat arrive et nous sommes conviés à monter. Celui-ci était plein d’eau et de nombreux poissons morts en tapissaient le fond… Décontenancés, nous avons vite compris qu’il était juste là pour nous faire rejoindre un autre bateau bien plus spacieux et confortable. La marée étant importante, notre « vrai » capitaine avait du le laisser stationner à 100 m de la plage  pour pouvoir s’extraire du rivage.

Nous voici donc parti pour un programme qui sur le papier semblait sympathique et qui au final s’est avéré vraiment génial ! Le fait d’avoir eu un bateau privé et surtout la chance de n’en croiser aucun autre ont rendu cette journée magique. D’ordinaire, des hordes de touristes peuvent être présents…

Nous sillonnons entre les pics karstiques et faisons le tour de l’île aux singes. Notre bateau fait ici sa première halte pour leur donner à manger ce qui n’est pas très bien certes…

Très vite, 2 spécimens plus malins que les autres ont rejoint le bateau à la nage et ont procédé à un abordage. Nous ne nous sommes pas laissés faire et avons acheté notre tranquillité en échange de quelques bananes. 🐒🐒

Une fois débarrassés non sans mal de nos pirates, nous sommes allés faire une halte sur l’île de Koh Pakbia. La plage est assez jolie. Un petit rocher sort de l’eau et rend cette petite baie très agréable. Le ciel étant très gris à ce moment là, les photos ne permettent pas de mettre en valeur ce lieu.

S’en est suivi un arrêt dans une petite crique pour faire du snorkeling. Ayant passé 4 semaines à Koh Tao, autant dire que les fonds ne nous ont pas époustouflés.

Arrive l’heure du déjeuner. Notre menu sera sans surprise du poulet, riz et fruits. Notre bateau à fait halte sur la magnifique île de Koh Lao Lading. D’ordinaire bondée, nous passerons une bonne heure sans croiser personne. L’eau est d’un bleu vert turquoise incroyable et le cadre est grandiose comme le montre nos clichés.

Revigorés plus que jamais, sachant que nous avons pris l’habitude de ne plus manger le midi, nous arrivons à l’île de Koh Hong. Elle est connue pour avoir un magnifique lagon intérieur accessible par un passage étroit. C’est étonnant de voir cela sur une île au beau milieu de la mer. Elle dispose également d’une grande plage que tous les tours opérators survendent avec des photos paradisiaques sur leur brochure. Le prix d’entrée est de 10 € pour pouvoir fouler une plage équipée d’un ponton flottant et de nombreuses bouées de balisages gâchant le cadre. Autant dire que nous passons notre tour, cela ne nous intéresse pas du tout.

Nous ferons une dernière halte sur l’îlot de Koh Nok juste en face de Koh Yao Noï. Celui-ci est d’ailleurs accessible en kayak. En haut du piton, qui domine une belle langue de sable à ses pieds, se trouve un viewpoint. Cependant, cela ressemble plus à de l’escalade… Nous ne tenterons pas l’aventure en claquettes !

Nous avons passé une superbe journée. Notre capitaine, qui aura fait la sieste à chaque arrêt, a été très agréable.

2 – Parc national de Phang Nga :

Satisfait de ses services, nous avons décidé de retenter l’aventure pour aller cette fois-ci à la découverte du célèbre parc national de Phang Nga.

Ses paysages apparaissent dans de nombreux films. On se croirait presque dans la baie d’Halong.

Nous longeons une bonne partie de Koh Yao Noï avant de pouvoir atteindre notre premier stop. La baie de l’île de Koh Kudu Yai est magnifique avec ses grands pitons émergeant de l’eau. La sensation d’être privilégié se fait ressentir lorsque l’on s’aperçoit que nous sommes les premiers à fouler la plage indemne de traces de pas.

Nous accosterons juste en face pour aller au pied du « big tree », un arbre centenaire d’environ 60 m de haut doté d’une base très élargie. Une balade dans une mangrove et une dizaine de piqûres de moustiques plus tard, nous voguions déjà entre des îles vers le clou du spectacle de la journée : James Bond Island.

Elle doit son succès à son apparition en 1974 dans le James Bond « l’homme au pistolet d’or ». Effectivement, les paysages sont grandioses. Nous ne pensions pas cela possible mais… nous avons été les 2 seuls touristes sur l’île pendant une petite heure. En temps normal, nous aurions été plusieurs centaines !

Une petite halte sur une plage déserte pour manger notre poulet, riz, fruits et nous voilà repartis pour aller découvrir une grotte pas extraordinaire.

Il s’en suivra une petite randonnée en kayak en solitaire dans un cadre idyllique dans le lagon de l’île de Koh Na Ka Ya.

Avant de rentrer, nous sommes allés nous baigner sur l’île de Koh Yao Yai. La plage de Laem Had est connue pour être la plus belle de l’île avec ses cocotiers visibles de loin.

Nous aurons passé une journée magnifique et ne regrettons pas notre argent. Une fois de plus, nous sommes conscients de vivre des moments inoubliables avec ces paysages rien que pour nous…

3 – Parc national de Mu Koh Phiphi :

Nous sommes cette fois-ci partis de la ville d’Ao Nang après avoir rejoins le continent. L’objectif du jour est de faire le classique et célèbre tour des « 4 îles » situées à proximité du continent. Rien à voir avec l’île de Koh Phiphi qui fait aussi partie de ce parc naturel.

Cette fois-ci changement d’ambiance. Terminé le longtail boat privé et place au speedboat. Nous avons été surpris d’être accompagnés par pas loin d’une quinzaine de thaïlandais… Nous n’avions pas prêtés attention au fait que nous étions samedi… Et que donc nous tombions en plein dans la sortie du week-end.

Un peu déçus de prime abord, nous avons été rassurés de voir que le nombre de personnes sur les îles étaient raisonnables. Et puis c’est l’occasion de rire un peu en regardant les thaïlandaises s’adonner à leurs séances de shootings photo. C’est un sport national ici. Les règles sont simples : il faut arriver bien pomponner sur le bateau, mettre un string, se rajouter évidemment des faux seins en silicone et prendre des pauses suggestives. Nous mettons ici un exemple pour être plus explicite.

Premier stop : la plage de Phra Nang sur la péninsule de Railay. Celle-ci n’est pas une découverte pour nous sachant que nous avions passé quelques jours là bas avec nos familles il y a 3 mois de cela. Néanmoins, elle reste incroyable et particulièrement agréable.

S’en suivra une petite séance de snorkeling au pied de l’île du poulet « Koh Poda Nok« . Son nom est inspiré, comme vous l’imaginer, de sa forme laissant penser à ce petit volatile dont le prix au kg est de l’ordre de 1,5 € en Thaïlande. Nous avons été surpris de voir de nombreuses variétés de poissons et surtout une très grande murène !

Nous avons été ensuite débarqués sur l’île de Koh Tup. Elle est connue car constitué d’un triptyque d’îles reliées entres elles par une langue de sable. Ce phénomène est principalement visible à marée basse quand les bateaux ne peuvent pas s’y rendre en raison du faible niveau d’eau 🙄. Cependant, l’île est sympathique et permet de prendre de belles photos.

Le déjeuner en mode « buffet » se déroulera sur la plage d’une autre île « Koh Poda« . Au menu : Poulet, riz et fruits… Le soi-disant poulet légèrement épicé était quasi immangeable tellement il y avait de piment. Nous n’avons pas la même notion d’épicé ! Nous passerons une bonne heure dans ce cadre magnifique à profiter du paysage avant de rentrer.

2 Replies to “Le « island hopping » en mer d’Andaman”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :