Koh Yao Noï, l’île « secrète »

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Lassés de Phuket après seulement une semaine, nous avons décidé de rejoindre une île voisine pour retrouver un peu de zénitude et surtout d’authenticité.

Notre choix s’est porté sur Koh Yao Noï sur laquelle nous avions pu lire de nombreux articles élogieux. Celle-ci se situe à une heure de longtail boat à l’est de Phuket. Je passe sur la complexité de savoir comment rejoindre cette île en période « Covid » avec aucune agence de voyage ouverte ni d’information sur Internet… 😨

Dès notre arrivée au port, nous avons su que cette destination allait nous plaire. Terminés les 2 x 2 voies et les resorts surdimensionnés et vides de Phuket, tout le monde a l’air de se connaître, les stations services sont d’un autre âge, il n’y a qu’une seule supérette « occidentalisée » et par dessus tout les paysages sont magnifiques.

Il faut savoir que Koh Yao Noi se situe aux portes du célèbre parc de Phang Nga dans lequel on retrouve de nombreuses îles constituées de pics karstiques visibles à des kilomètres à la ronde. Sa population est majoritairement musulmane nous permettant au passage de faire des apéros sans alcool 😃 Ici les magasins n’en vendent pas.

Arrivés en songthaew à notre hôtel, nous prenons possession des lieux en profitant de la magnifique vue sur la baie. Notre hôte nous met gracieusement un scooter à disposition pour notre séjour et nous aurons tous les matins notre petit déjeuner servi sur notre terrasse. On se dit une fois de plus que nous ne sommes pas malheureux…

Vraisemblablement, un chat est également inclus dans la location. Ce coquin aura eu raison de nous. Nous le nourrirons et en contre partie, il surveillera notre bungalow en notre absence en restant sur la terrasse.

L’île est vraiment « nature » ! Elle est largement recouverte d’hévéas parfois à perte de vue. Sa culture permet, via la récupération de sa sève grâce à une technique de saignement de l’arbre, de produire du caoutchouc. C’est assez étonnant de voir chaque arbre avec son petit bol ! L’odeur est d’ailleurs quelque peu spéciale…

Des rizières bordent une bonne partie de la côte ouest. Sa culture ne peut être destinée qu’à un usage local compte tenu que tout se qui se trouve sur cette île doit être importé. Les plages se situent principalement sur la côte est laissant place libre à la mangrove à l’ouest.

Qu’il est agréable de se balader au hasard ! Nous longeons de nombreux villages de pêcheurs, faisons une petite ballade sur une île accessible à marée basse par une langue de sable, faisons une petite ascension vers un joli viewpoint donnant sur la baie, partons à l’aventure dans les endroits les plus reculés de l’île… Quel bonheur !

Voulant comme à mon habitude parcourir toutes les routes de l’île, nous nous sommes aventurés sur des chemins défoncés pour tenter de rejoindre une des plages les plus au nord de l’île.

Après avoir choqué à de nombreuses reprises le dessous du scooter et l’avoir repeint de boue, nous avons dû nous résigner à poursuivre à pied. Après 30 minutes de marche dans la forêt, nous avons débarqué sur une baie incroyable entourée de pics karstiques. Nous passerons l’après midi ici sans même croiser âme qui vive hormis les grosses méduses jonchant le bord de la plage nous privant au passage de toute envie d’aller nous baigner.

Nous découvrirons d’autres plages désertes et plus faciles d’accès. Qu’il est agréable de faire une petite pause pour se reposer et se rafraîchir de toutes ces aventures !

Nous avons également consacré une journée pour partir à la découverte de sa grande sœur Koh Yao Yai d’une superficie plus importante mais cependant moins développée. Nous avons donc pris un longtail boat pour parcourir les 500 m et loué un scooter. Cette île ne nous aura pas convaincu… Pas grand chose à voir ni à faire hormis se balader sur la plus belle plage bordée de cocotiers et laissant apparaître une bande de sable de plusieurs centaines de mètres à marée basse.

Nous aurons au final passé une semaine sur cette île. Durant ce laps de temps, nous avons consacré aussi 2 jours à faire du « island hopping » que nous abordons dans un autre article.

L’île est petite et peut se parcourir en une demi journée. Il faut donc prendre son temps et se mettre au rythme de la vie locale. Cette destination nous aura comblé ! Qui peut croire que ce petit paradis caché se trouve juste en face de Phuket !?

Nous repartons les batteries rechargées prêts à affronter les épreuves qui nous attendent sur Koh Lanta !

One Reply to “Koh Yao Noï, l’île « secrète »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :