Railay la magnifique

Nous avons passé plus de 6 mois en Thaïlande du Nord au Sud.

Cliquez sur la carte pour découvrir nos liens vers 20 destinations.

Après avoir quitté Koh Phi Phi dans un speed boat surpeuplé et inconfortable, nos familles ont rejoint la dernière étape de leur voyage. Nous les avons retrouvé un peu après car nous étions allés prolonger nos visas de 30 jours au bureau d’immigration de Krabi.

Pour finir en « beauté », quoi de mieux que d’aller à Railay. Cette petite péninsule est uniquement accessible par bateau en raison des pics karstiques qui la séparent de la civilisation. C’est un petit paradis bien connu des amateurs d’escalade qui viennent ici grimper des falaises surplombant la mer.

Ici, pas de voiture et seulement une poignée de scooters. L’endroit est paisible et reposant voir même trop car on sent bien que la majorité des touristes est déjà repartie…

Notre hôtel le « Phutawan », équipée d’une splendide piscine à débordement donnant sur la mer, est perché au milieu de pics karstiques et entouré d’une végétation luxuriante.

C’est beau mais c’est haut !

Par miracle un tuck tuck est venu à notre rencontre, c’est un ouf de soulagement, il est vrai qu’il fait plus de 35°.

Vers 18 heures et après une bonne douche, nous descendons sur la plage pour assister à un magnifique coucher de soleil. Celui-ci sera agrémenté d’un petit apéro les pieds dans le sable. Le ciel nous offre un dégradé de couleurs inoubliable.

De retour à l’hôtel, Alexane s’est enfin résignée à prendre sa douche. Elle ne voulait pas défaire les beaux cygnes…

Elle m’a donc supplié de les prendre en photo.

En même temps, je la comprends : on n’avait pas eu de « luxe » depuis un moment.

Il n’est pas difficile de se reposer dans les transats à l’hôtel. Des singes sont même là pour surveiller que tout se passe bien dans la piscine même si je les soupçonne de surtout regarder si nos sacs contiennent de la nourriture. Ils sont à l’affût et incroyablement agiles.

Ces singes à feuilles sombres, ou langures à lunettes, sont très présents à Railay. Ça change un peu des singes ordinaires et c’est un plaisir de les observer se régaler des feuilles des arbres.

La nature est très diversifiée bien que le lieu soit assez petit. Nous sommes arrivés par longtail boat à l’est de Railay. De ce côté de la péninsule, il n’y a pas de plage mais une mangrove avec ses classiques palétuviers. Ces arbres supportent un ennoiement régulier des marées, et donc d’eau salée, et sont particulièrement affectionnés par les petits poissons qui viennent grandir en toute sécurité entre leurs racines.

À l’ouest de Railay, une plage splendide nous invite à la relaxation au pied d’une falaise. D’ordinaire assez bruyante à cause des aller retour incessants des longtail boat, celle-ci a désormais retrouvé son calme… Nous profitons de l’après midi pour nous baigner, l’eau est translucide nous pourrions y rester des heures, des bancs de petits poissons viennent nous frôler les jambes.

Elle se prolonge par la plage de Ton Sai accessible en crapahutant un peu dans les rochers. Par feignantise, nous n’y sommes pas allés.

À peine 10 min de marche séparent les cotes l’est et l’ouest via des petits chemins bordés de restaurants et de bars. Beaucoup en train de fermer d’ailleurs… On y croise même de drôles de bêtes… un varan se promène tranquillement.

Au sud de Railay, après avoir cheminé le long d’un petit sentier aux abords de grottes, on découvre la plage de Phra Nang réputée pour être une des plus belles du monde. Elle est dominée par une formation karstique qui semble tomber dans la mer.

Nous nous sommes accommodés sans problème des lieux. Nous ne sommes pas trop exigeants et on se contente de peu… 😆

Fait étrange, deux grottes abritent une profusion de phallus en bois. Ces offrandes sont liées à des rites et des croyances protectrices pour la fertilité.

Il est également possible de passer une journée à la découverte des îles avoisinantes. Nous avons préféré nous reposer et profiter du calme.

Tous les soirs comme depuis 3 semaines, c’est apéro puis restaurant. On se sera bien régalés de brochettes de poulets, de calamars et de crevettes sans oublier les fameux pad thaïs et autres plats typiques.

Les vacances de nos parents, du frère d’Alexane et sa copine touchent ici à leurs fins. Les aux revoirs ont été un peu particuliers comme vous pouvez l’imaginer… Le contexte actuel est aussi pesant ici même si le confinement n’est pas encore décrété. Leur retour s’annonce houleux et compliqué… et nous ne savons pas vraiment quand nous pourrons les revoir 😥.

Pour notre part, nous avons pris la décision, sans savoir clairement si c’est la bonne, de retourner sur l’île de Koh Samui.

Départ de nos parents pour Bangkok et… la France
Départ pour Koh Samui, notre nouvelle terre d’accueil

Nous pouvons donc à ce jour séjourner en Thaïlande jusqu’au 28 avril. L’avenir nous dira si notre choix est le bon !

2 Replies to “Railay la magnifique”

Répondre à Nicolas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :