Hpa-An, la baie d’Halong terrestre birmane

Le voyage en bus a été éprouvant. Mais on a appris une chose : s’il y en a un qui fait le trajet en direct, il faut le prendre ! L’escale que faisait notre bus « VIP » dans la ville de Bago a été très très longue. On a erré comme des zombies dans un café de cette ville de 4 à 8 h du matin, un vrai bonheur…

En arrivant à Hpa-An, on a une légère l’impression de déjà vu, cela nous rappelle les pics karstiques de la baie d’Halong terrestre à Ninh Binh au Vietnam. Ça à l’air sympa !

On se rend à notre guest house qui est toute de violet vêtue… Cela à un certain charme si on aime cette couleur.

Après une bonne douche, on se décide à aller se balader en ville. Celle-ci est très calme, il y a peu de touristes. On traverse deux night markets où les marchands ambulants nous font envie avec leurs brochettes et autres plats préparés bizarres. Enfin, j’avoue, c’est surtout Vincent qui salive devant. Peut être me laisserais-je tenter d’ici la fin du séjour ?

Le lendemain, on loue un scooter pour 2 jours pour visiter les alentours. La guest house nous proposait un tuktuk collectif avec un tour organisé mais, comme vous le savez, on préfère l’aventure et surtout être tous seuls !

On commence notre tour par les jardins Lumbini. Si tu aimes le bouddha, c’est sympa, si tu n’aimes pas, tu n’y vas pas. Franchement, même sil y a plus de 1 000 statues, la visite ne vaut pas trop le coup. Le jardin n’est même pas entretenu.

Par contre, on a failli rester là bas plus longtemps car cet étourdi de Vincent avait égaré les clefs de notre super scooter rose. Heureusement qu’un gentil birman nous les a rapportées.

Remis de nos émotions, direction la pagode de Kyaut Ka Latt, un des symboles de Hpa An. Ce lieu est paisible et les pagodes construites sur ce rocher escarpé le rende mystérieux.

Ensuite, nous avons visité plusieurs grottes qui abritaient toutes beaucoup de bouddhas (dont Kawgon cave et Yathae Pyan cave) et surtout qui permettaient après de dures ascensions d’atteindre de très jolis points de vues. Par contre, que c’était fatigant…surtout sous 35 degrés.

En plus ici, tout se fait pieds nus car il faut se déchausser à l’entrée de chaque temple. Cela ne facilite pas la montée. Bon d’accord, on cherche peut être des excuses à notre pauvre condition physique…

Nous terminons la journée par la Bat Cave. Bien que nous ne puissions pas voir le coucher de soleil, nous assistons à un tout autre spectacle. Dès que la journée se termine, pas loin de 100 000 chauve souris sortent de la grotte pour chasser sous le regard affamé de quelques vautours venu prendre l’apéro. C’est impressionnant et cela doit faire saliver les chinois même si l’animal n’a plus trop la côte en ce moment en raison de l’actualité 😷.

Le deuxième jour, on décide de partir un peu plus tard et d’aller faire un tour au marché. C’est pour faire plaisir à Vincent qui adore ça ! Par contre, je suis beaucoup moins fan que lui de voir les étalages de poissons et de viandes, surtout avec les mouches autour. En plus, il faut de méfier des marchés maintenant, on ne sait pas quel virus on pourrait rencontrer !

Après cette balade, c’est reparti pour le scooter. Au programme la Ka Kung cave et Sadan cave.

Arrivés à la première, on décide de monter au belvédère. La vue n’est pas terrible ne récompensant pas ainsi nos efforts. Puis, nous suivons une route bordée de 140 moines pour rejoindre une piscine naturelle. Quel bonheur de faire trempette !

Direction la Sadan cave. Pour y parvenir, Vincent prendra un malin plaisir à emprunter les moindres petites routes me confirmant au passage qu’il doit avoir un problème psychologique avec les cartes 😤. Nous traversons de nombreux villages typiques et croisons de nombreux locaux toujours très souriants. On a même trouvé un beau tracteur Kubota « tout neuf », j’étais trop fière et ça m’a rappelé mon travail.

La grotte est immense, on déambule dans les petits chemins avec la lampe de nos téléphones car ce n’est pas éclairé. On entend les chauves souris et on marche dans leur fiente. L’immersion est totale. Arrivés au bout de la grotte, une petite barque nous attend. Elle nous ramène à un chemin, bordant des rizières, qui nous mènera à notre scooter.

Nous partons en quête d’un super spot pour le coucher de soleil. Vincent me présente un chemin génial, comme il dit, après avoir étudié la carte, pour pouvoir profiter de la nature. On a donc roulé pendant plus d’une heure sur des petits chemins tout poussiéreux. C’était le plus heureux des hommes, moi la plus secouée des femmes.

Par contre, il nous a conduit dans un super lieu, où nous avons pu assister à un beau coucher de soleil en étant tout seuls. On a même vu à nouveau le nuage de chauve souris s’envoler de la Bat cave.

Notre séjour à Hpa an s’achève. Nous sommes très contents d’être passés et cela reste un de nos coup de cœur. Les paysages sont magnifiques et la ville est encore préservée du tourisme.

Prochaine et dernière étape du Myanmar : Yangoon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :